Vue sur Clermont-Ferrand

Rencontres professionnelles de l’édition indépendante

Marque-Page : sixième rendez-vous du livre et de l’édition

Ce dimanche 10 octobre 2021, les Éditions de la Châtaigneraie étaient invitées par l’association Rue des Graphèmes au 6e rendez-vous du livre et de l’édition, organisé cette année dans la salle des fêtes du magnifique domaine de la Prade, à Cébazat (Puy-de-Dôme).

Rebaptisée “Marque-Page”, cette rencontre citoyenne pour le livre réunissait une douzaine d’éditeurs indépendants de la région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagnés d’une petite trentaine d’auteurs.

Nathalie Camminada (Chut !), Dominic Dernis (Foutue Pudeur, Coins et recoins du Cantal) et moi-même avons donc répondu présents à cette bien sympathique manifestation. 

Nathalie Camminada et Dominic Dernis à Cébazat
Nathalie Camminada et Dominic Dernis au stand des Editions de la Châtaigneraie

Tout était réuni pour nous permettre de passer une excellente journée : le brouillard du matin s’est bien vite dissipé pour laisser le soleil s’imposer, révélant un cadre enchanteur au milieu de la verdure et des arbres. Les bénévoles de l’association étaient absolument charmants : leur accueil nous a tout de suite mis dans une chaleureuse ambiance amicale et bienveillante

Nos stands à peine installés, le public s’est massé dans notre belle salle des fêtes ! Curieux, avides de découvertes et de rencontres, les visiteurs ont questionné, interrogé, cherché à toucher du doigt les intentions de tel ou tel auteur, sondé les affres de l’écriture et sont repartis avec des pépites qu’ils dévoreront pendant leurs soirées d’automne ou d’hiver, ou bien des perles rares à offrir à leurs proches. Jeunes et moins jeunes, tous les âges confondus ont ainsi défilé toute la journée, porteurs de très belles et riches rencontres.

De nombreuses ventes pour notre stand, mais aussi et surtout une journée ponctuée de bonne humeur, de rires, d’échanges, avec des lecteurs très intéressés et des collègues éditeurs tous aussi investis que nous pour leurs maisons respectives

Le soir venu, comme un petit parfum de nostalgie planait quand il fallut fermer boutique et quitter les lieux. 

Nul doute que nous serons volontaires pour revenir l’an prochain !

Deuxième rencontre professionnelle de l’édition indépendante en Auvergne-Rhône-Alpes

Mais ce lundi 11 octobre me réservait encore bien d’autres moments forts !

Toujours dans le cadre de ce 6e rendez-vous, l’association Rue des Graphèmes organisait la seconde Rencontre Professionnelle de l’édition indépendante en Auvergne-Rhône-Alpes. Dans le cadre enchanteur des salons de l’hôtel littéraire Alexandre Vialatte à Clermont-Ferrand, cette rencontre était articulée autour de deux temps forts. 

Le matin, l’occasion nous était donnée de présenter nos maisons et nos catalogues éditoriaux aux libraires, médiathécaires et autres professionnels du livre de la grande région, dans une sorte de vaste marché de l’édition indépendante.

Nathalie Camminada et Dominic Dernis en dédicace
Nathalie et Dominic en pleine séance de dédicace

L’après-midi était consacrée à une table ronde : “L’économie de l’édition en région, quel avenir pour le livre et l’édition indépendante ?” Nous avons ainsi pu débattre autour de sujets cruciaux pour chacun d’entre nous : la mutualisation, l’économie sociale et solidaire, la diffusion et la distribution, la condition du travail artistique. Et faire émerger des pistes de réflexion et de travail pour une meilleure mise en avant et valorisation du travail des éditeurs indépendants, garants d’une pensée libre et ouverte. 

Là encore, une journée extrêmement riche en rencontres, discussions, partages d’informations… Parce que nous sommes complémentaires et non concurrents, et, quoi qu’il arrive, embarqués dans la même magnifique galère du monde de l’édition indépendante ! Solidaires et non en guerre les uns contre les autres, nous devons continuer le débat, mutualiser nos compétences, parce qu’ensemble nous serons plus forts. 

Un immense merci à Maurice Vigier, Président de l’association Rue des Graphèmes, pour son invitation à ces deux journées exceptionnelles. 

Et que vive encore longtemps l’édition indépendante !

Mais au fait : c’est quoi, l’édition indépendante ?

En effet, de quoi parle-t-on lorsque l’on parle d’édition indépendante ? Des auteurs auto-édités ? Que nenni !
Je vous explique tout !

Si l’on recense en France quelque 3000 maisons d’édition actives, près de 90 % de l’édition sont concentrés entre les mains de cinq grands groupes : Hachette Livre, Editis, Madrigall, Média Participation et Lefebvre-Sarrut. Ces poids lourds de l’édition aux dimensions internationales sont liés à l’industrie, à la finance et aux médias. Autant dire que l’indépendance n’y est pas de mise !

À côté de ces mastodontes, on trouve des centaines de “petites” maisons d’édition, créées par des femmes et des hommes passionnés. Malgré les nombreuses difficultés à exister face aux majors, ces éditeurs s’accrochent pour faire vivre une autre édition, d’autres choix littéraires essentiels à leurs yeux : ils sont l’édition indépendante.

Édition indépendante des grands groupes – et donc indépendante de la finance et des médias -, cette édition revendique la liberté de ses choix éditoriaux, pour une pensée libre et ouverte. 

Ainsi, grâce à l’engagement des éditeurs indépendants, des ouvrages de poésie contemporaine, nouvelles, philosophie, sciences sociales, mémoire ouvrière, histoire régionale ou traductions de nombreuses œuvres étrangères continuent de voir le jour chaque année. C’est donc un travail essentiel qui est réalisé par ces maisons.

Malheureusement, ce travail est noyé dans la masse des publications des grands groupes et peine à exister, alors qu’il est véritablement fondamental pour la conservation de notre culture, pour la revendication d’une certaine façon de penser, pour favoriser l’ouverture de l’esprit

Salon Marque Page Cébazat
Nos livres exposés durant les rencontres professionnelles de l’édition indépendante

Voilà pourquoi des rencontres comme celle organisée ce lundi par l’association Rue des Graphèmes, en présence de Francis Combes, président de l’autre LIVRE (association internationale d’éditeurs indépendants), sont importantes : car il nous faut nous serrer les coudes, retrousser nos manches et être toujours plus inventifs pour révolutionner le monde très fermé de l’édition et faire rayonner les merveilles publiées par les éditeurs indépendants que nous sommes. Vaste tâche s’il en est, mais nous savons tous que nous sommes plus forts lorsque nous sommes rassemblés !

Et parce que les Éditions de la Châtaigneraie sont une maison d’édition indépendante, nous souhaitons revendiquer ce statut en nous engageant à notre tour dans une voie résolument différente et libre, afin d’offrir un contenu toujours plus qualitatif à nos lecteurs. Un contenu qui nous identifie, qui nous distingue des autres maisons. Justement parce que les éditeurs indépendants doivent nourrir leur complémentarité et non entrer en concurrence.

Il est encore trop tôt pour vous dévoiler notre nouvelle ligne éditoriale, mais sachez qu’elle se prépare, s’affine, se fait une beauté et vous sera révélée dans le courant de l’année 2022. 

Patience, patience…

Pour aller plus loin

Un article publié aujourd’hui même sur Actualitté, et qui dresse un état des lieux aussi lucide qu’étayé sur ce qu’il reste de l’édition indépendante en France. Une lecture tout à fait éclairante : L’édition indépendante est une fiction.

Gérante des Éditions de la Châtaigneraie

Logo Editions de la Châtaigneraie MF
26 rue de la Coste 15000 Aurillac (33) 06.83.26.27.10 editionschataigneraie@gmail.com
Réseaux sociaux