Bannière Editions de la Châtaigneraie

Un livre pour vous !

Dans notre catalogue

Les Fiancés d’Auvergne

18,00

Dans un village de la Châtaigneraie cantalienne, deux mondes vont se rencontrer : celui de Francis Amouroux, fils d’agriculteurs, tout juste diplômé du barreau, de retour sur les terres de son enfance, et celui de Suzanne, fille de Géraud de Maximin, avocat à la tête de son propre cabinet.

C’est au cours d’un dîner chez ce dernier que les jeunes gens vont se découvrir. Francis tombe alors sous le charme de Suzanne, la fille unique de Géraud, délicate et discrète, à l’aube de ses dix-huit ans…

Dédicace personnalisée offerte par l’auteur !

ISBN : 978-2-491046-13-2 Collection:
Poids 570 g
Dimensions 21 × 15 × 3.5 cm
Série

Fiction

Valentine Kalfon-Delpont

Née à Aurillac, elle a passé sa jeunesse dans le Cantal avant de partir à la découverte du monde dans le cadre de ses études.
Après avoir vécu à Bordeaux, Londres et Paris, elle décide de retourner vivre en Auvergne, avec sa famille : un choix audacieux qui lui permet de renouer avec ses racines et de se consacrer à sa passion pour la littérature.
Ce retour à la terre a été favorisé par de magnifiques rencontres faites tout au long de l’année 2018, notamment grâce à la promotion de son premier ouvrage Les fiancés d’Auvergne.

Extrait

En retard, Francis demeura au fond de l’église afin de ne pas être remarqué.

Une dizaine de rangs devant lui, se tenaient Isaure et Suzanne dont il voyait se dessiner la nuque fragile sur laquelle s’arrêtait un carré strict de cheveux noir corbeau. C’était la seule jeune fille de l’assemblée, principalement composée de vieilles dames.

Le prêtre, le père Jacques Souquières, égrenait son discours tel un automate, cherchant çà et là l’approbation d’une audience blasée, qui répétait les mêmes gestes et phrases au fil des dimanches qui se succédaient. Seule Isaure de Maximin vivait le moment avec ferveur. Suzanne arborait sur son visage le même air absent que lorsque Francis l’avait rencontrée pour la première fois. Cependant, au moment de l’eucharistie, le groupe s’anima, se déplaçant lentement vers l’allée centrale pour aller communier.

À cet instant, Suzanne aperçut Francis derrière un pilier. Son cœur se mit alors à battre la chamade. En effet, elle n’avait pas souvenir que Francis fréquentât une quelconque église et surtout qu’il fût assez pieux pour se rendre aux vêpres, un office bien moins populaire que celui du matin : se pouvait-il qu’il soit venu pour elle ? Elle repoussa cette pensée. Il était plus vieux qu’elle et avait l’air tellement sûr de lui. Pourquoi s’attarderait-il auprès d’une fille comme elle qui ne connaissait pas la vie alors qu’il pouvait conquérir toutes les femmes qu’il souhaitait ? Non, cela semblait impossible. Peut-être qu’il avait une commission importante à faire passer à son père. Dans ce cas, pourquoi ne lui téléphonait-il pas ? De plus, le lendemain, ce serait lundi et Francis aurait tout le temps pour s’entretenir avec Géraud sur les dossiers importants, il n’y avait donc aucun besoin de se précipiter.

Francis fixait Suzanne, l’air concentré. Devait-il la saluer ou attendre la fin de l’office ? Plutôt attendre, on est tout de même dans une église, pensa-t-il. Est-ce que Suzanne avait compris qu’elle lui plaisait ? Pourrait-il s’avérer raisonnable de lui offrir un verre après la messe, avec sa tante, qui plus est ? Que dirait-il à Géraud le lendemain ? Évidemment, il ne pourrait pas lui raconter qu’il avait rencontré sa fille par hasard à la messe des vêpres de Notre-Dame-aux-Neiges alors qu’il passait la plupart de ses dimanches après-midi au village, avec ses amis proches.

Collection Lignes d'horizon
Type Livre broché
Année de parution 2020
Nombre de pages 444
Poids 570 g
Dimensions 21 x 15 cm
Logo Editions de la Châtaigneraie MF
26 rue de la Coste 15000 Aurillac (33) 06.83.26.27.10 contact@editions-de-la-chataigneraie.com
Réseaux sociaux