Bannière Editions de la Châtaigneraie

Un livre pour vous !

Dans notre catalogue

Espinadel tomes I & II

29,80

Commandez les 2 tomes d’Espinadel en un seul lot et bénéficiez des frais de port gratuits.

Une offre 200% thriller !

Pour l’achat d’un seul tome, vous pouvez suivre ces liens :

Tome 1 : Son château, mon cauchemar

Tome 2 : R.A.S. : Retour aux sources

Dédicace personnalisée offerte par l’auteur !

ISBN : 978-2-491046-33-0 et 978-2-491046-35-4 Collection:
Poids 675 g
Dimensions 21 × 15 × 4.1 cm

Céline Bourbon

Céline Bourbon, dynamique autrice, vit plusieurs vies à la fois : secrétaire de mairie, elle écrit pendant son temps libre.
Après le succès de son témoignage, Journal d’une alcoolique abstinente, paru en mars 2020 aux Éditions de la Châtaigneraie, elle nous propose un roman horrifique en deux parties, Espinadel : Son château, mon cauchemar (thriller psychologique), suivi de R.A.S. : Retour Aux Sources (thriller).
Infatigable dévoreuse de livres, elle a créé en 2019 un salon littéraire atypique et décalé : L’Arrêt création des Scribouillards (Saint-Illide, Cantal). Elle est aussi à l’origine du Salon du livre éphémère, groupe Facebook de partage et d’échanges autour du livre, réunissant près de 3 000 membres (auteurs, éditeurs, correcteurs, libraires, lecteurs...), créé lors du confinement de 2020 en réponse à l'annulation de tous les salons et séances de dédicaces.

Extrait

Extrait TOME I

Il pleut…

Les déménageurs sont partis depuis longtemps. Je me retrouve seule devant ce putain de château. Je ne suis pas encore décidée à entrer. Je leur ai demandé de poser tous les cartons dans le hall. À quoi bon m’installer, de toute façon ? Je n’ai pas envie de vivre ici.

Je regarde cette immense bâtisse construite à flanc de montagne. Un bâtiment principal orné de deux tours sur les côtés. Le tout dans un état de délabrement bien avancé. Elle m’apparaît comme dans mes souvenirs : froide et sans âme, morte. Ces vieilles pierres sombres qui se fondent à l’arrière dans la paroi abrupte renforcent cette impression d’abandon. Je me demande depuis combien de temps le parc n’a pas été entretenu. Je croyais qu’on payait un jardinier pour venir régulièrement ? ! Il faudra que je demande à mon frère, car pour l’instant l’herbe est tellement haute que j’ai l’impression d’être au milieu de la savane. Les rosiers grimpants et le lierre sont partis à l’assaut de la façade. Les arbustes n’ont pas été taillés depuis belle lurette et je ne distingue presque plus le chemin empierré qui monte au château. Il faut être motivé (ou obligé) pour monter jusqu’ici. La route, puis le sentier qu’il faut emprunter sont tous les deux plus tortueux l’un que l’autre. Je suis presque certaine que l’on reste coincé sur place les longs mois d’hiver ! Heureusement, mon frère a eu pitié de moi : l’hiver est passé. Depuis peu, certes, mais passé.

Nous sommes fin mars. Il est 18 heures et le jour commence à décliner derrière les montagnes. Le ciel s’assombrit rapidement et il commence à faire froid. Il faut vraiment que je me décide à entrer… Comment me suis-je retrouvée là ? me demanderez-vous. Un concours de circonstances fâcheux et la dernière lubie de Maman !…

Extrait TOME II

Pauline se réveille en sursaut. Elle est en sueur et son cœur cogne à tout rompre dans sa poitrine : quel cauchemar ! Elle n’a pourtant pas fait de cauchemar aussi horrible depuis bien longtemps. Elle se souvient comme si c’était hier du dernier, qui remonte à plus de quatre ans. Elle en faisait beaucoup lors de son entrée à l’hôpital, mais après, ils s’étaient espacés jusqu’à disparaître totalement. Non pas qu’elle fût guérie – elle est restée hospitalisée encore plusieurs années – mais La Silhouette qui la hantait avait disparu. Pauline pensait ne plus jamais la revoir ! Pourtant c’est bien ELLE qu’elle vient de distinguer dans son cauchemar !

Elle quitte son lit, les yeux emplis de larmes et l’esprit encore à moitié dans son rêve. Elle se dirige vers la cuisine pour se faire un café. En passant devant le micro-ondes, elle jette un regard à l’heure affichée : 2 h 45. Trop tendue, elle sait qu’elle ne pourra pas se rendormir. Elle fait couler son café, attrape son paquet de cigarettes sur la table et sort sur le balcon.

Elle s’installe dans le transat, ferme les yeux et se laisse emporter par le bruit omniprésent de la ville. Le bruit… Elle ne peut plus vivre sans lui. Plus depuis son tragique séjour dans le Cantal. Séjour qu’elle pensait avoir surmonté après ces cinq années passées en hôpital psychiatrique. Elle croyait s’en être sortie, mais apparemment non. Elle rouvre les yeux et contemple la tour Eiffel qu’elle distingue au loin, tout en se parlant à elle-même :

‒ Mon Dieu !! Faites que je ne replonge pas !

Collection Lignes de mire
Type Livre broché
Année de parution 2020
Nombre de pages 516
Poids 675 g
Dimensions 21 x 15 cm
Logo Editions de la Châtaigneraie MF
26 rue de la Coste 15000 Aurillac (33) 06.83.26.27.10 contact@editions-de-la-chataigneraie.com
Réseaux sociaux