Bannière écrivain manuscrit

Auteur

Florence Desclaux

Enfant à l’imagination débordante, rêveuse et dans la lune, Florence Desclaux commence à écrire un premier roman vers 12 ans, s’inspirant des westerns de Sergio Leone. Au lycée viendra le coup de foudre pour Edmond Rostand, les auteurs du XIXe siècle, les opéras de Verdi ou le cinéma de Quentin Tarentino.
Car elle aime tout cela, Florence : le mélange des genres, les romans psychologiques, se laisser surprendre dans des univers imaginaires dont il faut s’approprier les codes.
Professeur d’histoire-géographie de son état, écrire ne l'a jamais quittée, véritable plaisir devenu besoin de partager les histoires qui existent en elle. Elle s'installe en silence et laisse les personnages lui insuffler leurs valeurs, passions, peurs et envie de s'en sortir. Les images défilent dans sa tête, toujours accompagnées de musiques, se fixent dans les mots qu’elle pose sur la page pour aider le lecteur à s’imaginer, le conduisant dans des univers multiples aux époques fantasmées.
Photographie de Florence : Jean-Jacques Banide

Réseaux sociaux :

Prochaine dédicace

Dimanche 2 août 2020

De 10:00 à 20:00

Fête du livre de Champs-sur-Tarentaine (15)

Questionnaire de la Châtaigneraie

Qui êtes-vous Florence Desclaux ?

J'ai pris l'habitude de laisser courir mon imagination, de finir les histoires dont je ne suis d'accord avec la fin. J'aime mettre des personnages en situation et les voir chercher à s'en sortir. Souvent ils me surprennent. Je suis quelqu'un de rêveur, qui n'aime pas les gestes qui se répètent.

Et que souhaiteriez-vous être ?

Avoir fini d'écrire et de transmettre toutes les histoires que j'ai dans la tête.

Pourquoi écrivez-vous au lieu de vous adonner au tricot ?

Écrire ne m'a jamais quittée ; c'est un véritable plaisir, devenu au fil des années un besoin : celui de partager les histoires qui existent en moi.

Mais au fait, à part écrire, avez-vous un métier ?

Oui, je suis enseignante d'histoire-géographie en collège.

Quel est le mot que vous préférez ?

Penser.

Quel est le mot que vous détestez ?

Exclusion.

Et si vous étiez une langue ?

L'espagnol.

Aujourd'hui, quel livre voudriez-vous relire ?

Les Hauts de Hurlevent, d'Emily Brontë

Avouez-nous l'une de vos mauvaises habitudes !

Ne pas ranger.

Et l'un de vos petits plaisirs...

Faire du cheval, courir, rêver...

Donnez-nous envie de vous lire !

Une histoire est un pacte entre l'auteur et son lecteur. On accepte de vivre à distance une histoire commune, d'aller à la rencontre de personnages, on choisit de défendre leurs causes perdues, d'en déterminer des favoris, de se régaler à en détester certains. Une histoire est comme un jeu du chat et de la souris avec le lecteur. On prend goût à entrer dans un labyrinthe et on apprécie de chercher à se repérer dans ses méandres. Une histoire est un univers à découvrir, à comprendre, à décrypter. Il faut apprendre la règle du jeu et y prendre plaisir. J'adore les histoires dont je veux connaître absolument la fin. Alors j'essaie de faire pareil !

Et pour finir, quelle est votre devise ?

Aller là où le vent me pousse.

Logo Editions de la Châtaigneraie
1 rue de l'Olmet 15000 Aurillac (33) 06.83.26.27.10 contact@editions-de-la-chataigneraie.com
Réseaux sociaux