Bannière écrivain manuscrit

Auteur

Dominic Dernis

Issu de la génération des radios libres et passionné par les mots depuis son plus jeune âge, Dominique Dernis s’initie très tôt à l’écriture pour préparer ses émissions et écrire des poèmes. Lecteur assidu, il voit son destin bouleversé par deux auteurs : Paulo Coelho et Laurent Gounelle. Le premier l’enverra sur les chemins de Compostelle où il découvrira son talent d’écrivain, en même temps qu’il fera des rencontres déterminantes qui aboutiront à la publication de son premier roman Grandir à Compostelle. Le second changera son regard sur le monde et lui permettra de se libérer en ajoutant notamment la notion de dessin à celle d’écriture. « Passeur d’émotions » est devenu sa vocation, sa raison d’être : être celui qui permet aux lecteurs de voyager, de rêver, de s’instruire et de s’évader le temps d’un livre. C’est ainsi qu’il se définit.

Réseaux sociaux :

Questionnaire de la Châtaigneraie

Qui êtes-vous Dominic Dernis ?

Un passeur d'émotion, un doux rêveur, un marcheur au long cours.

Et que souhaiteriez-vous être ?

Celui qui a tout plaqué pour vivre en accord avec ses idéaux.

Pourquoi écrivez-vous au lieu de vous adonner au tricot ?

Le tricot m'agace et je saute souvent une maille alors qu'écrire, dessiner m'apaisent et me permettent de m'évader...

Mais au fait, à part écrire, avez-vous un métier ?

Contrôleur des Finances Publiques.

Quel est le mot que vous préférez ?

Amour.

Quel est le mot que vous détestez ?

Trahir.

Et si vous étiez une langue ?

L'espagnol, une langue qui m'incite à faire la fête, danser, aimer, voyager, et marcher jusqu'à Compostelle.

Aujourd'hui, quel livre voudriez-vous relire ?

"L'Homme qui voulait être heureux", de Laurent Gounelle.

Avouez-nous l'une de vos mauvaises habitudes !

Râler.

Et l'un de vos petits plaisirs...

Prendre mon café en terrasse pour admirer les jolies filles qui passent, et plus encore, trouver les personnages de mes futurs romans.

Donnez-nous envie de vous lire !

Mes livres sont à mon image, beaucoup d'émotion, de rires et de pleurs. J'aime me placer dans le rôle du conteur quand j'écris. Mes personnages sont toujours inspirés d'une rencontre, quelle qu'elle soit. J'écris avec mes tripes et j'aime m'entendre dire "vous m'avez fait pleuré", ou encore "vous m'avez fait rire". Il en est de même pour mes carnets de voyage, je peins des lieux qui m'ont ému, où j'ai ressenti de belles choses.

Et pour finir, quelle est votre devise ?

Toute expérience, positive ou négative, permet d'avancer.

Logo Editions de la Châtaigneraie MF
26 rue de la Coste 15000 Aurillac (33) 06.83.26.27.10 editionschataigneraie@gmail.com
Réseaux sociaux